Page d'accueil Puglia Imperiale Tourisme italianoenglishdeutschfrançaisespañol češtinadanskελληνικάeesti keelsuomimagyarlietuviu kalbalatviešu valodamaltinederlandspolskiportuguêsslovenčinaslovenščinasvenskaromânăбългарски 日本語 (japanese)русский язык简体中文 (chinese)
Page d'accueil Puglia Imperiale Tourisme Page d'accueil  qui sommes-nous ?  magazine   contacts  presse  liens  stl   
  flux rss et gadget  plan du site  recherche   
Taille de la policePolice standardPetitMoyen
A faire Organisez votre voyage multimédia
L'histoire
Les sites archéologiques archaïques
Les Dauniens, les Peuces, les Grecs et les Romains
Les Normands, les Souabes, les Angevins et les Aragonais : centralisme et féodalité
Les Normands, les Souabes, les Angevins et les Aragonais
Les pistes pastorales et la transhumance
L’histoire récente
Les villes actuelles
Les villes de Salpi
Le territoire
Les villes
Trésors d'art et d'histoire
Itinéraires
 
   
Vous êtes ici: Accueil > Où aller > L'histoire > Les Normands, les Souabes, les Angevins et les Aragonais
Les Normands, les Souabes, les Angevins et les Aragonais Version imprimableVersion imprimable
Envoyer par EmailEnvoyer par Email
 
Les Normands, les Souabes, les Angevins et les Aragonais
Tous ces apports, différents les uns des autres, génèrent une nouvelle dynamique de l'aménagement territorial agricole qui subira par la suite les conséquences des grandes transformations sociales et politiques du XIème au XIVème siècle. Durant cette période, correspondant aux dominations normande, souabe et angevine, prendra forme dans toutes les Pouilles un processus décisif de renouvellement avec de profondes répercussions sur la modification du paysage.

Le modèle économique et de relations territoriales qui se développe durant ces trois siècles d'histoire voit pour la première fois un rapport étroit entre les zones intérieures et les zones côtières, promu et soutenu par une fervide activité législative.

Pressées par les flux économiques et culturels intéressant la Méditerranée, les villes côtières distribuent sur le grand marché international les denrées agricoles provenant des zones intérieures. Le besoin d'une organisation du territoire basée sur un ensemble articulé de villes côtières et de gros centres urbains situés au début de l'intérieur des terres se fait donc ressentir, ainsi qu'une sage distribution de hameaux et de fermes au service des zones plus internes. Un dense réseau routier relie les centres urbains en renforçant le shéma de l'époque romaine et en constituant ce système de triangles, caractéristique et encore aujourd'hui en fonction, dans lequel à deux villes sur la mer correspond une ville à l'intérieur des terres. Ce nouveau système se développe surtout durant l'époque normande, du XIème au XIIIème siècle. En effet, la construction à civitas d'Andria, de Barletta, de Bisceglie et de Corato, remonte à l'an 1046, tandis que Roger II compléta la conquête des Pouilles seulement en 1130 en l'unifiant au grand règne de l'Italie méridionale.

Sous le contrôle général d'un état centralisé, les Normands introduisent le système féodal et partagent la zone pouillaise en comtés administrés par des comtes et des barons et sous-divisés en 792 fiefs. Le territoire de la Murgie, couvert de bois et de pâturages, constituait une partie du domaine des divers fiefs dans lesquels étaient exercés les droits coutumiers, comme le droit de chasse et de pâturage. Un rôle important incombe les villes (Civitates ou Universitates), subdivisées en villes royales ou domaniales dépendant du roi et faisant partie du domaine royal, et en villes de barons, incorporées dans les fiefs concédés aux barons.

Le gouvernement souabe succède au pouvoir normand : Henri VI de Souabe assume la couronne du règne de Sicile au début de l'an 1200 et son fils, Frédéric II, puer Apuliae, règnera de 1210 à 1250. Frédéric II fait en sorte que le domaine, grâce aux Constitutions de Capua (1220), se réapproprie les terres, fermes, châteaux, et tout ce dont il était propriétaire dans le passé.

L'Empereur organise un état toujours présent et super partes, vigilant et dur contre les tentatives de révolte autonome mais en même temps, garant des coutumes locales propres à chaque ville et à chaque territoire, dans le respect de la tradition pouillaise consolidée durant les époques romaine, lombarde et byzantine.

Outre l'imposant système de fortifications pour la défense des centres urbains, on assiste, durant la domination normande et souabe, à une relance productive des campagnes basée sur un rapport équilibré entre agriculture, pâturage et exploitation des ressources provenant des bois.

Exceptionnelle pour sa modernité de pensée, sa conception et ses influx sur l'organisation du paysage agraire, c'est avec l'Encyclica Super Massaris Curiae Procurandis et Provide Regendi que Frédéric II disciplina l'organisation des fermes.
Faire une liste de toutes les fermes royales et de celles plus récentes présentes sur le territoire est une entreprise difficile. Il suffit de parcourir n'importe quelle route de campagne pour en rencontrer de vr
 
  A NE PAS RATER :
Castel del Monte Castel del Monte Andria
Le 29 janvier 1240, l'empereur Frédéric II signe un décret destiné à Riccardo di Montefuscolo, justicier de Capitanata, par lequel...
 
Château souabe Château souabe Trani
Le château de Trani est l’un des plus beaux exemples de fortifications commanditées dans les Pouilles par Frédéric II de Souabe....
 
Château souabe Château souabe Barletta
Le noyau primitif du château remonte à la période normande, tandis que l'intervention frédéricaine date des années 1225-1228....
 
Torre Maestra Bisceglie  
Agenzia per l'Occupazione e lo Sviluppo dell'area Nord Barese Ofantina - s.c.a r.l.
Partita Iva 05215080721
Puglia Imperiale – Sede: Corso Cavour, 23 - Corato (BA) Italy
Tel. 080.4031933 - Fax 080.4032430
Union européenne Ministero dell'Economia e delle Finanze Agenzia per l'Occupazione e lo sviluppo dell'area Nord Barese / Ofantina Regione Puglia Ente Nazionale Italiano per il Turismo Page d'accueil
 
Crédits
Conditions d'utilisation
Privacy Policy