Page d'accueil Puglia Imperiale Tourisme italianoenglishdeutschfrançaisespañol češtinadanskελληνικάeesti keelsuomimagyarlietuviu kalbalatviešu valodamaltinederlandspolskiportuguêsslovenčinaslovenščinasvenskaromânăбългарски 日本語 (japanese)русский язык简体中文 (chinese)
Page d'accueil Puglia Imperiale Tourisme Page d'accueil  qui sommes-nous ?  magazine   contacts  presse  liens  stl   
  flux rss et gadget  plan du site  recherche   
Taille de la policePolice standardPetitMoyen
Ajouter à my.pugliaimperiale.com AJOUTER À MY.PUGLIAIMPERIALE.COM
A faire Organisez votre voyage multimédia
L'histoire
Le territoire
Les villes
Trésors d'art et d'histoire
Itinéraires
Sur les traces de Frédéric II de Souabe
A la découverte du peuple mystérieux des Hypogées
Itinéraire du goût sur les routes du vin et de l’huile
La terre des grandes Batailles : Hannibal et la Rome impériale
Trésors venus de la mer et archéologie sous-marine dans les Pouilles impériales
L’archéologie préhistorique du paysage
Mer, marais salants et zones humides
Les Murge
Dans la vallee d'Ofanto: le train de l'archeologie
 
   
Vous êtes ici: Accueil > Où aller > Itinéraires > La terre des grandes Batailles : Hannibal et la Rome impériale
Version imprimableVersion imprimable La terre des grandes Batailles : Hannibal et la Rome impériale
Envoyer par EmailEnvoyer par Email
Itinéraire archéologique Itinéraire archéologique
La terre des grandes Batailles : Hannibal et la Rome impériale
Il arrive parfois que des évènements exceptionnels fassent d’un site de moindre importance un lieu destiné à s’imprimer dans la mémoire collective : c’est le cas de la petite sommité de Cannes, à Barletta, qui, en souvenir de la grande bataille qui y opposa les Romains et les Carthaginois, guidés par Hannibal, héros mythique, en 216 aC, est passée à l’histoire comme Cannes de la Bataille.
Depuis la colline qui domine le théâtre naturel de la célèbre bataille, Cannes surplombe tout l’horizon jusqu’au Gargano du haut de sa citadelle où s’alignent dans l’Antiquarium des témoignages des civilisations qui se sont succédées du VIe millénaire aC jusqu’à environ 1700 dC. Notre promenade peut se poursuivre par une visite aux fouilles toutes proches de San Mercurio, avec ses restes d’une imposante domus romaine d’époque impériale, ou du Menhir voisin qui rappelle le mythe de Diomède.
C’est à ce même héros homérique, Diomède, que l’on doit, selon la légende, la fondation de la cité de Canosa toute proche, où des hypogées aristocratiques et d’extraordinaires céramiques de l’époque des Dauniens côtoient des ruines romaines, des mosaïques et des basiliques.
Canosa est directement reliée à Cannes par la petite voie de chemin de fer Barletta-Spinazzola qui permet de découvrir les plus suggestifs trésors archéologiques des Pouilles, comme un véritable musée roulant.
Canosa, une importante station romaine sur la voie Trajane, conserve intacts ses monuments d’époque impériale, comme l’Arc honoraire, la nécropole du Pont de la Lama et le Pont sur l’Ofanto, point de passage obligé des parcours de transhumance, d’où part l’un des plus anciens tratturi (les chemins de transhumance) des Pouilles. Particulièrement précieux sont les objets funéraires de la Tombe Varrese exposés dans les salles du Palais Sinesi (XIXe siècle), parmi lesquels se distinguent de par leur originalité les vases plastiques et polychromes, les céramiques apuléennes à figures rouges, les céramiques dorées, les objets d’albâtre et une splendide cuirasse anatomique en bronze.
La voie de chemin de fer, après Canosa, poursuit son parcours et remonte en sepentant lentement entre les oliviers et les vignes jusqu’à ce que s’offre à notre vue le plateau des Murges sur lequel se dresse la pittoresque commune de Minervino. Dans ce lieu où les pierres sont autant de monuments et le parfum des herbes ennivre le voyageur, une petite pause est la bienvenue dans l’une des nombreuses trattorias aux tablées accueillantes, pour ensuite reprendre notre route vers Spinazzola. Mais auparavant, une visite du Musée archéologique et de son exposition permanente intitulée “lorsque l’Ofanto était couleur de l’Ambre” s’impose. Une des sections, la plus riche et précieuse sans doute, présente le matériel funéraire retrouvé dans la tombe d’un guerrier daunien (fin du IVe siècle aC) et la reconstitution à échelle réelle de sa tombe a grotticelle (succession de petites grottes sépulcrales).
Le “petit train de l’archéologie” repart vers sa destination suivante et arrive à Spinazzola, une localité connue pour être la cité natale d’Innocent XII, Pape de l’Eglise de Rome (en 1691). Fondée au IIIe siècle près de la Statio romaine “Ad Pinum” sur la voie Appia, elle a partagé en grande partie le même destin historique des plus grosses communes des environs. On raconte que Manfredi, le fils de Frédéric II, s’y rendit pour offrir sa robe de mariée à la belle Hélène d’Epire.
 

 
  TEMPS CONSEILLÉ:  
  1 Jour  
  NIVEAU DE DIFFICULTÉ:  
  FacileFacileFacileFacileFacile  
A visiter au cours de cet itinéraire:
Parc archéologique de "Canne della Battaglia" Barletta
Antiquarium de Canne della Battaglia Barletta
Ipogei Lagrasta Canosa di Puglia
Palais Sinesi Canosa di Puglia
Musee Archeologique Minervino Murge
Pont Romain sur l'Ofanto Canosa di Puglia
Les villes à voir:
Canosa di Puglia
Minervino Murge
Spinazzola
   
 
Agenzia per l'Occupazione e lo Sviluppo dell'area Nord Barese Ofantina - s.c.a r.l.
Partita Iva 05215080721
Puglia Imperiale – Sede: Corso Cavour, 23 - Corato (BA) Italy
Tel. 080.4031933 - Fax 080.4032430
Union européenne Ministero dell'Economia e delle Finanze Agenzia per l'Occupazione e lo sviluppo dell'area Nord Barese / Ofantina Regione Puglia Ente Nazionale Italiano per il Turismo Page d'accueil
 
Crédits
Conditions d'utilisation
Privacy Policy